Parcours de salariés

Patrick D.

Après 24 ans de carrière en tant que chauffeur grutier, Patrick a dû interrompre son activité à cause de problèmes de santé impliquant pour lui une reconversion professionnelle.
Après plusieurs années d’inactivité, Patrick intègre notre association.
L’accompagnement professionnel lui a permis de valider un nouveau projet et d’intégrer une formation d’agent de sécurité avec le GRETA, métier qui lui convient parfaitement et pour lequel les offres d’emploi sont nombreuses et variées.​

Sabine I.

Sans emploi depuis 3 ans et bénéficiaire de l’ASS, Sabine avait une petite expérience en tant que barmaid, plongeuse et aide de cuisine, mais, sans qualification, elle a du mal à trouver un emploi pérenne.
Son projet validé, elle a quitté le chantier d’insertion pour entrer en formation d’agent de restauration à l’AFPA.

Christopher D.

Jeune homme sans qualification ni permis, son parcours au sein du chantier lui a permis d’obtenir le financement de son permis de conduire et après validation de son projet lors de l’accompagnement, d’entrer en formation d’agent de sécurité avec E.I. Groupe.

Haro A.

Haro n’avait aucune expérience de travail en France, aucune qualification et pas de permis de conduire. Son parcours d’insertion lui a permis d’obtenir un financement pour le permis de conduire, de le réussir, de prendre des cours de français, de préparer et de réussir un CQP de salarié polyvalent et enfin d’accéder après avoir fait une immersion en milieu professionnel, un emploi de mécanicien.

Nicolas C.

Nicolas était sans domicile fixe, n’était pas mobile ni qualifié.
Grâce au contrat d’insertion signé, il a pu acquérir un deux roues et accéder à une place au foyer ADOMA.
Un projet professionnel travaillé et validé lui a permis d’entrer en formation qualifiante d’agent d’entretien du bâtiment.

Sylvie J.

Sylvie avait un diplôme d’ouvrière en espaces verts mais n’avait plus trouvé d’emploi dans ce domaine depuis 14 ans.
Son parcours au sein du chantier d’insertion lui a permis de reprendre confiance en elle, de travailler à nouveau en équipe et de faire une immersion professionnelle qui a débouché sur un contrat de travail en tant que monitrice en espaces verts dans un ESAT.

Carmen T.

A l’arrivée sur le chantier le 24 avril 2017, Carmen, 51 ans, est bénéficiaire du RSA et demandeur d’emploi de longue durée.
Elle aimerait passer son permis et devenir auxiliaire de vie.
Avec ses premiers salaires, elle commence à financer son permis.
Portée par la dynamique du chantier, elle réussit son code et décroche une mission à la COMMUNAUTE, CDD qui se transformera en CDI deux mois plus tard.