Notre offre d’accompagnement

L’activité du chantier est un support qui doit permettre aux salariés de s’inscrire dans une dynamique positive d’accès à l’emploi.

L’encadrement doit permettre à chaque salarié de s’adapter à un poste de travail, d’acquérir des gestes et postures professionnelle et de développer des capacités (savoir être, savoir-faire) qui seront transférables dans d’autres situations professionnelles.

Il doit également permettre l’évolution des tâches confiées aux bénéficiaires dans un souci d’acquisition des compétences et d’une prise d’autonomie progressive dans le poste.

Dans le cadre du chantier, tous les salariés sont formés à l’acquisition de gestes techniques et à l’utilisation d’outils et de machines thermiques. Egalement, ils bénéficient tous de formation liées à la prévention des risques et à la sécurité au travail : SST, Gestes et postures, Equipier Première Intervention, Travail en Hauteur.

L’encadrant technique réalise des modules de formations théoriques et pratiques en lien avec les secteurs de l’entretien des espaces verts, des TP et du bâtiment

Dans le cadre de sa mission d’accompagnement, il s’appuiera également sur des fiches et guides que nous avons construits.

La formation est organisée selon une approche individualisée prenant en compte les rythmes d’apprentissage des salariés polyvalents.

Chaque plan de formation est propre à chaque salarié, cependant certaines actions sont obligatoires et collectives :

– Sauveteur Secouriste au Travail (SST)
– gestes et postures
– Equipier Première Intervention (incendie / manipulation extincteur)
– travail en hauteur
– atelier santé – hygiène – addictions
– gestion du stress
– CV
– lettre de motivation
– connaissance du territoire
– services à distance (création de son espace emploi, recherche d’offres en ligne, …)
– représentation du travail
– adaptation au poste de travail
– atelier vie quotidienne
– atelier gérer son budget
– atelier droit du travail
– ateliers photolangage qui permettent d’identifier des pistes de projet professionnel et de travailler sur l’image que l’on renvoie aux autres.

D’autres formations sont proposées au salarié en réponse aux freins diagnostiqués par l’accompagnateur (alphabétisation / FLE, mobilité, addictions, santé, …) et en rapport avec le projet professionnel défini.

Depuis 2015, nous sommes agréés pour réaliser au sein de nos chantiers le CQP salarié polyvalent. Cette formation adaptée aux besoins de chaque salarié est mise en place dans une triple alternance intégrant temps de formation en situation de production, des temps de formation en salle et une période de mise en situation professionnelle en entreprise.

Ce CQP permet :

– le développement des compétences clés,
– la sensibilisation aux technologies de l’information et de la communication,
– la sensibilisation  à la prévention des risques, la santé et la sécurité au travail,
– la reconnaissance de l’acquisition continue de capacités et compétences professionnelles liées au support de production du chantier d’insertion.

L’accompagnement socioprofessionnel doit :

– permettre l’identification et la résolution de freins et difficultés d’accès à l’emploi et d’insertion (santé, logement, mobilité, famille)
– conduire les personnes à intégrer ou à réintégrer les contraintes inhérentes à la vie professionnelle
– permettre aux personnes de faire le point sur leurs savoir-faire, leurs aptitudes et leurs centres d’intérêts afin d’élaborer un projet professionnel
– donner aux personnes une connaissance et/ou une approche des métiers qui leur sont accessibles
– proposer une organisation favorisant l’accès aux dispositifs de formation sur le temps de travail
– permettre l’orientation vers les organismes et partenaires appropriés.

L’accompagnement est conduit pendant le temps de travail et s’organise ainsi :

  • Un entretien individuel tous les 10 jours à minima
  • Un atelier collectif par mois au minimum
  • Une session de formation par mois
  • Une réunion avec tous les salariés, l’accompagnateur et l’encadrant une fois par mois
  • Un entretien tripartite (accompagnateur, salarié, référent) tous les deux mois
  • Réunion hebdomadaire entre l’encadrant et l’accompagnateur

Des entretiens ponctuels à la demande du salarié ou de l’accompagnateur sont également organisés.

Dans la construction du parcours d’insertion, l’accompagnateur travaille également en relation avec les partenaires de l’insertion, ce qui suppose une articulation avec :

– les autres structures de l’insertion par l’activité économique,
– les organismes de formation, les Pôle Emploi, les entreprises ou tout autre employeur potentiel dans le cadre de la préparation à la formation ou à l’emploi,
– les travailleurs sociaux du territoire pour assurer la complémentarité entre suivi social et professionnel.